Le coin des lecteurs

La nature exposée Voir la version PDF

Erri de Luca
Samedi 22 juillet 2023 — Dernier ajout mardi 5 septembre 2023
0 vote
La nature exposée
Erri de Luca
Traduit par Danièle Valin
Collection Du monde entier

Gallimard, mars 2017

Dans un petit village au pied d’un montagne, un homme, ancien mineur, sculpteur et alpiniste, aide des « étrangers désorientés », en qui il voit des « compagnons d’infortune » à franchir une frontière. Comme le forgeron et le boulanger, il prend l’argent des clandestins, mais il le leur rend avant de les quitter. Jusqu’à ce qu’un écrivain fasse la traversée, parle de cette gratuité dans un livre et attire l’attention des médias sur cet homme. Devenu impopulaire dans son village, il s’installe dans un port, où le curé lui propose de restaurer un Christ, un marbre sculpté auquel avait été ajouté un drapé recouvrant « la gêne » qui faisait scandale. Après réflexion, il se lance dans le travail méticuleux qui restaurera « la nature exposée », qui rendra sa nudité au Christ en croix. Il parle de ce travail au prêtre, à l’ouvrier musulman avec qui il dîne, à un rabbin qui lui traduit un peu d’hébreu, à une femme incroyante. Il effectue ainsi un voyage intérieur. Il prend le risque d’aller jusqu’au bout de ce travail, sculptant le marbre que lui a offert l’ouvrier algérien, luttant puis s’abandonnant au moment de restituer sa nudité au Christ en croix.

En ces temps où sont propagés des propos honteux sur les réfugiés, Erri de Luca rappelle que nous partageons une commune humanité avec ces femmes et ces hommes, qu’ils ont l’héroïque courage de « quitter leur pays pour se rendre dans des endroits où ils ne connaissent personne, où ils survivent comme ils peuvent ». La nudité du Christ est la parabole de ces « héros » qui ont tout abandonné.

Erri de Luca parle de ce qui le fascine, le sacré, la politique, la compassion, Naples et son musée, la montagne, la vie simple.

Cette fois, Erri de Luca, qui aime et sait aller à l’essentiel en peu de mots, nous offre un long livre… de 165 pages. Un beau livre, engagé, plein de poésie, de symbolique, de montagne, d’humanité. Un livre rare, jusqu’ici le plus étonnant de son œuvre, à lire, à relire, et sans doute à méditer.

Documents à télécharger

Revenir en haut